Europe

Jour 2: Madrid par Míriam

Pin
Send
Share
Send


Le lendemain, nous nous sommes réveillés avec de meilleures perspectives météorologiques. C'était un soleil éclatant, même si un vent soufflait parfois fort et froid. Comme le petit-déjeuner à l'hôtel était séparé, nous préférons sortir et prendre le petit-déjeuner dans l'une des boulangeries plus traditionnelles de Madrid: La Mallorquina, fondée en 1894. Au rez-de-chaussée, il y a un bar où l'on sert des cafés et des pâtisseries, mais nous montons au salon En haut, nous avons eu le petit-déjeuner classique de la maison: deux cafés au lait et deux napolitains, un de crème et un de chocolat.


Le programme du matin consistait à profiter du beau temps pour marcher. Nous sommes descendus dans le quartier de Rastro, même si nous savions déjà que le marché n’était ouvert que le dimanche. De la Plaza de Cazcorro, nous sommes allés nous promener dans la Calle de los Curtidores, où se trouvent de nombreux magasins de peaux tannées (comme son nom l’indique) et d’accessoires pour l’équitation. Nous sommes arrivés à la porte de Tolède, où nous avons pris le métro pour aller au temple de Debod. Depuis que j’ai appris, grâce à Isabel sur son blog, qu’il y avait un temple égyptien à Madrid, j’étais curieux de le visiter. J'ai trouvé ça très surprenant! Le temple était un cadeau de l'Egypte à l'Espagne en remerciement de l'aide espagnole pour sauver les temples d'Abou Simbel, menacés par la construction du barrage d'Assouan. À l'intérieur du temple, vous pouvez voir différents reliefs des dieux et des rois, des hiéroglyphes et un modèle du site d'origine du temple, ainsi que des autres temples de la région (y compris Abou Simbel). Dans l’ensemble, cela a semblé une visite très intéressante pour ceux d’entre nous qui n’avons pas eu la chance de voyager en Égypte.

Temple Debod à Madrid

En quittant le temple, comme il restait encore un peu de temps pour manger, nous sommes allés voir la Puerta de Alcalá et traverser le Retiro. La promenade était très agréable et calme et, même si le parc ne brillait toujours pas dans toute sa splendeur printanière, il était magnifique. Le palais de cristal avait été aménagé pour une exposition de la reine Sofia, mais heureusement, j'ai pu le photographier sans problème.

Crystal Palace dans le Retiro

Il était presque 2 heures du matin et un sandwich au calmar nous attendait à El Brillante (que j'ai également rencontré grâce à Isabel). J'avoue que la première fois que j'ai entendu parler des sandwichs au calmar, cela m'a semblé très étrange (pour l'enregistrement, c'était très jeune et avec peu de critères!), Mais finalement j'ai décidé de l'essayer et ça valait vraiment la peine, car les calmars étaient très Tendre et savoureux. Curieusement, je pensais que le sandwich au calmar était toujours servi avec de la mayonnaise, alors je l'ai demandé comme ça, sans plus tarder, et il a été servi sans, mais je m'en fichais. Mon partenaire a commandé un filet avec de très bons poivrons verts, même s'il m'a aussi frappé la dent.

Intérieur de la Brillante, célèbre pour ses sandwichs au calmar

En partant, le ciel couvrait. Le plan de l'après-midi était de traverser Malasaña et Chueca. Autant que je sache, il y a beaucoup de bars et de salles de musique à Malasaña, mais il n'y avait pas beaucoup d'ambiance en milieu d'après-midi. Nous pensions qu'il serait bon de sortir un peu la nuit, si nous avions encore de la force après tant de choses à venir et à traverser la ville. Nous arrivons à Fuencarral et descendons cette rue commerçante en regardant les vitrines d'un côté et de l'autre. Nous arrivons à Gran Vía et continuons jusqu'à l'Institut Cervantes, d'où nous montons en direction de Chueca. J'ai aimé l'ambiance de quartier de ma vie, comme El Rastro, Lavapiés ... Il commençait à pleuvoir, mais cela ne nous dérangeait pas beaucoup à l'heure de la marche. Sans nous en rendre compte, nous avons encore rencontré la rue Fuencarral. Ensuite, nous avons découvert un magasin de bonbons très curieux et coloré appelé Oomuombo et nous ne pouvions pas éviter d'entrer et de remplir quelques boîtes avec leurs "goodies" d'origine (l'un d'entre eux était à moitié mangé sur le chemin de l'hôtel).

Pin
Send
Share
Send