Europe

Week-end à Minorque avec Baleària

Vkontakte
Pinterest




L'année dernière nous avons visité Ibiza avec Baleària et cette année, ils nous ont de nouveau invités, cette fois-ci à passer un week-end à Minorque. C'était la première fois que nous visitions l'île et profitions d'un très beau temps, de lieux très intéressants et d'une très bonne nourriture. Si vous voulez des idées pour un voyage à Minorque, vous êtes intéressé par ce post.

Le ferry Martí et Soler de Baleària a quitté le port de Barcelone vendredi soir. C'est un très grand bateau de 165 mètres de long qui transporte des camions, des voitures et des marchandises ainsi que des passagers. Au moment d'entrer et de monter dans les escalators, il semble que vous pénétriez dans les entrailles d'une baleine mécanique géante. À la réception, on nous a attribué la cabine double, puis nous nous sommes promenés autour des trois ponts. Nous avons vu la zone des sièges de la plus haute qualité et, en les essayant, il était clair que cela valait la peine de payer 15 euros de plus, car ils sont très très confortables. Au fait, si vous voulez prendre le vélo, c'est gratuit! Sur le troisième pont, nous avons vu la piscine et dans la zone de la proue, nous avons été surpris par un magnifique coucher de soleil rouge et rose sur la ville de Barcelone.

Plus tard, nous sommes allés dîner au restaurant. Il a une superficie de libre service Avec paella incluse. Mais il propose également un service à la carte franchement bon. Pour commencer, ils nous ont servi du pain et des plats avec du fromage fumé, des saucisses et du bon jambon serrano. D'abord, ils nous ont apporté trois types de salades: cocktail au thon, césar et crevettes à l'ananas. Très bonnes. Deuxièmement: doré avec une sauce très riche ou un filet de boeuf. Et pour le dessert, ils nous ont laissé choisir entre le gâteau aux carottes, le gâteau Sacher pour les chocolatiers ou le tocinillo de cielo. Nous avons fini le dîner totalement satisfait. Mais nous avions tellement sommeil que nous sommes allés directement à la cabine sans regarder les films du navire, les gin-tonics dans le bar arrière ou la lune au-dessus de la mer.

La cabine semblait parfaite. La salle de bain avec des commodités et les lits très confortables, avec la lumière dans la tête pour lire et se branche pour recharger les téléphones portables. Une table avec deux chaises, des fruits et deux bouteilles d’eau. La fenêtre donnait sur la mer, mais comme il faisait nuit, nous avons fermé les rideaux.

Le ferry a fait escale à Alcudia, à Majorque (même si nous ne le savions même pas) et nous sommes arrivés au port de Ciutadella à huit heures du matin. Avant d'aller prendre un café au bar, nous avons été invités à monter dans la cabine pour rencontrer le capitaine Andres, et voyez comment le traversier a amarré au port avec la sécurité et les compétences d’un ancien combattant. C'était curieux de voir comment étaient les gouvernes des navires, les écrans radar et comment tout était arrangé pour pouvoir "stationner" un aussi gros mastodonte sur le quai sans problèmes. Après le cafelito, nous descendons sur le continent.

La nécropole de Cala Morell

Un minibus nous attendait sur le quai avec Vladimir et Joan, qui allaient être notre guide et notre chauffeur ce samedi. C'était une belle journée et sur le chemin de notre première étape de l'itinéraire, Vladimir nous racontait des détails intéressants sur Minorque. Cette île a environ 44 km de long sur 22 de large, il est donc très rapide d'aller d'un bout à l'autre. Des constructions pyramidales construites avec des pierres ont été aperçues à travers le paysage verdoyant d'oliviers. Le guide a expliqué qu'ils s'appelaient «caserne»Et utilisé par les agriculteurs pour stocker des troupeaux ou des outils agricoles. Sur le côté gauche de la route, on pouvait également voir des «talaiots»Des élévations en pierres ont également été utilisées pour permettre aux anciens Minorquins de scruter l'horizon et de voir les ennemis arriver. Ces autres sont ce qui donne un nom à la culture talayotique, à qui appartiennent les constructions d'environ trois mille ans que l'on peut voir à Majorque et à Minorque.

Après quelques minutes, le minibus garé dans le urbanisation Sa Cala de la Cala Morell, au nord-ouest de l’île, où nous nous sommes arrêtés pour le petit-déjeuner. Il petit déjeuner Dans ce bar avec piscine, on se croirait dans un hôtel. Vous pouvez servir des céréales, des yaourts, des pâtes, des jus de fruits, du pain aux tomates, du fromage et du jambon. Un petit déjeuner à la commande.

Juste à côté se trouve un lieu d’intérêt: un nécropole utilisé par les premiers habitants de l'île, composé d'environ 17 grottes où ils ont enterré leurs morts. Il est curieux que les hippies des années soixante soient venus ici pour profiter de la nature et il est incroyable qu'ils aient si peu respecté cet héritage archéologique, puisqu'ils ont retiré des centaines de squelettes millénaires des grottes pour y faire de leurs hippies (!) Quoi qu’il en soit, heureusement, ils ont réussi à les jeter dans les années quatre-vingt et à récupérer cet espace. Pour plus d'informations sur cette nécropole, consultez l'article intéressant de la prochaine publication sur la culture talayotique à Minorque.

Ensuite, nous nous sommes promenés pour profiter de la vue sur la crique. Dans cette zone, les maisons de l'urbanisation doivent être peintes en blanc, même les toits. Vladimir nous a fait regarder le tuiles de toit Ils sont utilisés pour canaliser les eaux de pluie, car l’absence de cours d’eau oblige à tirer le meilleur parti des précipitations pour disposer de réserves d’eau douce. Dans le passé, les toits des maisons étaient blanchis à la chaux afin que l'eau s'accumule dans les réservoirs et devienne potable grâce à l'effet de la chaux.

Plus tard nous atteignons environ falaises spectaculaire 40 mètres de haut qui surplombent les eaux turquoises et cristallines de la côte. Les falaises rocheuses sont perdues au loin en regardant vers l'est. Sur le côté gauche, vous pouvez voir la belle ruisseau Morell. Nous avons vu plusieurs saillies avec des échelles pour descendre à l'eau confortablement. Et la mer était si attrayante que nous aurions pris un bain sans réfléchir à deux fois. Pour cette partie, il y avait des bungalows assez impressionnants et on dit que Carlos Moià en a un ici.

Visite à Ciutadella

La deuxième visite de la journée a été une promenade dans la vieille ville de Ciutadella. Nous avons adoré les maisons peintes de couleurs vives, les boutiques, les terrasses, les places, les palais du 17ème siècle, la cathédrale et tous les coins que le guide découvrait. Il y avait beaucoup de divertissement vers dix ou onze heures du matin. Et les premiers signes de la proximité commençaient déjà à être vu Fête de Sant Joan, car sur de nombreux balcons, on pouvait voir la croix blanche de Malte sur un fond de grenat.

Nous avons vu le Born Square où le traditionnel est faitchichi»Et où certains avaient déjà placé leurs chaises pour avoir un endroit privilégié pour voir tout le spectacle des chevaux. La place est présidée par le Palais Almojarife, un palais dont les origines remontent au gouvernement arabe des îles Baléares, qui domine également le port de l’autre côté et sert actuellement de mairie. Au rez-de-chaussée, vous trouverez un bureau d’information touristique où vous pourrez obtenir des cartes et des recommandations. Mais si vous montez à l'arrière, vous pouvez accéder à une terrasse avec une vue magnifique sur le port.

Là où le port se réduit à un pont, un peu plus loin, vous verrez une esplanade où sont célébrés les "Jocs des Pla". Fêtes de San Juan. Ici, une foule nombreuse de gens se rassemble pour voir les coureurs affronter une série de tests d’origine médiévale. Par exemple, l'un d'eux consiste à faire passer une lance à travers des anneaux tout en galopant.

De retour à la Plaça des Born, nous passons devant le monument qui commémore le pillage de Barbarroja, un Turc qui a balayé la ville. De l'autre côté, commence une rue commerçante qui mène à la vieille ville de Ciutadella. Et juste à l’entrée de cette rue, il y a deux palais se faisant face: le Palau Salort et le Palau Torre-Saura. Ces palais majestueux datent du début du XVIe au XVIIIe siècle et appartenaient à des maisons nobles qui se voulaient proches du roi. De plus, ils avaient une rivalité entre eux. Sur la porte du palais du Salort, vous pouvez voir le visage d'une femme avec un voile qui couvre ses yeux. Apparemment, la Torre-Saura, dont le palais est opposé, a compris que Salort ne voulait pas les voir.

Suite à la Rue Major des Born il vient avant le Cathédrale Sainte Marie. Ce temple était une mosquée jusqu'au s. XIII et après la conquête du roi Jaime, les fondations servirent à la construction d'une église en l'honneur de la vierge. Le clocher a été construit à l'aide de l'ancien minaret et, tout en levant les yeux, observez les amusantes gargouilles qui ornent les hauteurs du bâtiment. À l'intérieur se distingue le Capella de les Ànimesavec retable baroque de Minorque en pierre. En continuant le long de la rue principale, vous pouvez voir à gauche la Puerta de la Luz, nommée parce que c'est la seule où la lumière du soleil pénètre dans la cathédrale. Mais si vous prenez la ruelle à gauche de la cathédrale (Bisbe Torres), vous pourrez entrer après quelques mètres par un portail à droite qui mène à un magnifique jardin très photogénique. C'est l'entrée du palais épiscopal.

Ensuite, il vaut la peine de flâner dans les environs de la vieille ville autour de la cathédrale. Par exemple, depuis la place de la cathédrale, vous pouvez descendre la rue qui commence avant la Puerta de la Luz, passer devant le Eslesia del Roser et arriver à Can Saura Palace, également du baroque de Minorque. Ensuite, si vous prenez la première à gauche, vous serez dans la rue des Seminari où vous pourrez contempler la Deuxième palais Saura et l'église Socors, unique avec ses deux tours et son cloître abritant le musée diocésain. Si vous regardez le portail, vous verrez un démon puni par Ascension.

Et juste derrière l'église Socors, vous trouverez le zone de marché, avec des bouchers, des poissonniers et des terrasses très vivantes et appétissantes avec des plats très très frais. En général, l’ancien boîtier est parfait pour se promener, faire du shopping et découvrir des coins charmants.

Pour manger, un bon restaurant est le Café Balear, qui se trouve au bout du port, très proche de l’esplanade que j’ai déjà mentionnée. Ici, chaque plat que vous choisissez dans le menu sera très bon. Dans notre cas, nous avons essayé la crêpe aux fruits de mer et la deuxième morue. Spectaculaire Pour finir, un brownie super Bien que ce soit un restaurant haut de gamme, cela vaut la peine d’être mangé ici à midi ou pour le dîner au moins une fois. De plus, je pense que le week-end se remplit facilement. Il est donc préférable de réserver plusieurs jours à l'avance, au cas où.

La nef des Tudons

Juste manger, nous sommes allés voir l'un des Les sites archéologiques les plus célèbres de Minorque: la Naveta des Tudons. Cette construction de gros blocs de pierre située très près de Ciutadella est l’un des vestiges les mieux préservés de Culture talayotique des îles Baléares Et vaut bien une visite. En outre, il existe une légende très intéressante que nous vous raconterons dans l’entrée consacrée à la culture talayotique que nous publierons dans quelques jours.

Ce samedi était très intense pour n'être que le premier jour sur l'île, et ce n'est pas fini! Nous sommes donc allés à l'hôtel pour laisser nos bagages et nous reposer. L'hôtel où nous avons séjourné se trouve dans une urbanisation à la fin de S'Algar, près du village de Sant Lluís et porte le nom original de… Port Blue San Luis. C'est un hôtel avec une piscine où il y a généralement beaucoup de touristes britanniques.

Vers sept heures de l'après-midi, nous sommes allés regarder le coucher du soleil. Et un bon endroit pour cela est l’un des endroits les plus uniques et les plus connus de Minorque: le Cova d'en Xoroi. Cette grotte est située sur une falaise face à la mer et comprend un bar salon Et une discothèque. Mais agissons lentement pour bien assimiler tout et lui donner l’importance qu’il mérite. Premier: grotte sur une falaise. C'est exceptionnel, et il n'y a pas beaucoup de grottes dans les falaises. L'entrée ressemble à une discothèque typique, avec un parking en face. Mais une fois que vous entrez, vous faites face à la mer et des escaliers taillés dans la paroi de la falaise descendent progressivement vers l'entrée dans le rocher. En chemin, il y a un bar et une zone VIP qui sont des balcons à la mer, avec des coussins pour s'allonger et des auvents pour l'ombre. Logiquement, les vues sont spectaculaires. Une fois dans la grotte, vous passez par un large passage et vous arrivez au bar disco, qui possède deux grands balcons naturels donnant sur la mer. Ici, vous pouvez demander un onguent typique de Minorque (gin au citron), mettre vos lunettes de soleil et regarder le coucher de soleil sur la falaise à droite.

A l'origine, cette grotte ne disposait pas des marches nécessaires pour y accéder et personne ne connaissait son existence ... Prêt pour une bande dessinée? Ok, bien ...

La légende raconte que des pirates arabes ont fait naufrage près de la falaise et que l'un d'entre eux a réussi à nager et à l'escalader jusqu'à ce qu'il trouve la grotte. Une fois là-bas, il s'est reposé. Au matin, il est monté de la grotte au sommet de la falaise. À cette époque, Minorque était déjà entre les mains de chrétiens et les Arabes étaient des ennemis acharnés. Le pirate se trouvait donc en territoire dangereux. Pour survivre, il s'est consacré au vol dans les fermes voisines, profitant du fait que les gens travaillaient dans les champs. Cela s'est bien passé pendant un moment ...

Vkontakte
Pinterest