Amérique

De Puno au Canyon de Colca

Pin
Send
Share
Send


Lorsque nous préparons le voyage au Pérou, nous organisons le parcours à l’arrière, c’est-à-dire en commençant par le Machu Picchu au lieu de le laisser pour la fin. Nous pensions qu'il valait mieux être frais pour la visite à la Vallée sacrée et ses trésors Cependant, nous avons découvert qu'il était difficile de trouver des transports en commun qui vont de Puno à la région de Colca Canyon. Au lieu de cela, c'était assez facile et abordable. aller du canyon du Colca à Arequipa, aussi bien par les transports en commun que par les excursions organisées, mais pas depuis Puno.


Après avoir cherché des informations sur d’autres blogs, j’ai vu que Les chouchous comme Les voyages de Sandar ils étaient restés dans le Killawasi Lodge à Yanque, dans le canyon de Colcaet quand je me suis renseigné sur le site internet de l'hôtel, j'ai découvert qu'ils avaient un forfait qui ne coûtait rien: trois jours dans la région, quittant Puno et se terminant à Arequipa. Nous avons donc décidé de prendre quelques minivacations du voyage et de laisser Guillermo, de Killawasi Lodge Je vais les organiser.

Ce matin-là, ils nous ont dit que le transport viendrait à notre hôtel à Puno après six heures, mais nous ne nous attendions pas à ce que ce soit un autocar de 60 places pour nous seuls, accompagné d'un guide! De plus, sur le trajet entre Puno et Chivay, dans la vallée de Colca, nous allions faire quelques arrêts pour mieux connaître la région. Quelle ruée!

Le premier arrêt de l'itinéraire était le lagon des lagunillas (nom redondant, le cas échéant) dans lequel ils peuvent être vus flamants roses au loin. Plus tard, l’arrêt était de repérer le Volcan Chucura et nous passons aussi par le Réserve nationale d'Aguada Blanca, où règnent les vigognes, une sorte de flamme protégée, car sa laine est si douce qu’elle a été trop chassée et qu’elle est sur le point de disparaître.

Peu à peu, la route montait et à chaque arrêt, il devenait de plus en plus difficile de respirer et le terrain était plus aride. Le paysage que nous contemplons dans le Point de vue du volcan Patapampa, situé à près de 5 000 mètres d’altitude, était extraterrestre. C'était comme si l'atmosphère vous poussait à terre. Il était difficile de bouger et de respirer en même temps. Et ce qui rendait le paysage plus martien, c'étaient les centaines de apachetas autour de nous, un tas de pierres empilées érigées par tous ceux qui s'y étaient arrêtés comme preuve de leur passage.

Vidéo: Le clip du VSP épisode 4 - du Canyon del Colca à Puno (Mars 2020).

Pin
Send
Share
Send