Afrique

Tour d'Abou Simbel depuis Assouan

Pin
Send
Share
Send


Et enfin l'esclavage de la croisière est terminé! Le matin, nous avons pris le petit déjeuner ensemble sur le bateau et sommes partis. Au programme de cette journée, nous avons eu la visite des temples d'Abou Simbel. Pour aller à Abou Simbel, vous pouvez y aller en voiture ou en avion. Pour prendre l'avion, il est préférable de se rendre dans une agence du Caire et d'acheter les vols, car sur le site Web d'Egiptair, il n'y en a presque pas car les agences les ont presque toutes réservées. Si vous allez par la route, vous pouvez aller en ligne de bus et en voiture ou en autocar. Avec la dernière option, les voitures et les autocars doivent faire partie du convoi qui quitte Assouan à 4 ou 11 heures.

Lors de la planification du voyage, nous avons parlé à la compagnie de croisière pour demander des prix. Si nous faisions l'excursion en avion, cela coûterait 270 euros par personne (guide et billets compris) et par route pour 90 euros. Cela me semblait un peu cher, alors j'ai décidé de chercher ma vie. Et en cherchant, en cherchant, j'ai trouvé dans un forum la recommandation d'une agence: Aswan Individual, et je les ai contactés. Si nous étions dans le convoi de 4 heures du matin, nous pourrions monter dans une fourgonnette partagée et partir pour 100 L.E. (12 euros, sans guide ni billets) par personne. Au début, nous avons décidé de le faire, mais lorsque nous leur avons dit qu’ils devaient venir nous chercher après une croisière, ils nous ont demandé l’autorisation de l’agence de croisière car nous pouvions faire l’excursion avec une autre agence. J'ai beaucoup halluciné avec cette demande, mais ils m'ont expliqué qu'ils avaient rencontré des cas dans lesquels, en ne louant pas la visite avec le guide et en étant impliqué dans la police, il était apparu qu'ils n'avaient pas laissé sortir une fourgonnette et Bien sûr, il y a des gens qui n'ont rien à redire. Eh bien, j’ai demandé à mon agence et ils m’ont répondu que rien n’allait de travers, mais comme nous n’avions pas remarqué grand-chose, nous avons décidé de ne pas nous lever si tôt. Donc, deux jours avant, nous avons appelé Assouan Individual et confirmé que nous allions nous rendre seul dans le convoi de 11 heures dans une voiture privée (dans le convoi de 11 heures, les fourgonnettes partagées ne peuvent pas y aller). La voiture privée pour nous deux, avec chauffeur, mais sans guide ni billets, valait 500 L.E. (60 euros).Pour faire l'excursion à Abou Simbel, nous avons décidé de rester une nuit de plus à Assouan. En cherchant sur Internet, j'ai trouvé dans Rumbo une offre de Mövenpick à 90 euros la nuit. L'hôtel Mövenpick est un hôtel de luxe sur l'île Éléphantine (au milieu du Nil). En fait, c’était le seul hôtel 5 étoiles où nous avons dormi en Égypte. Pour vous rendre à l'hôtel, vous devez vous rendre à une jetée située à environ 100 mètres de McDonnald's. Un service de bateau jaune vous emmène gratuitement. À 10h30, nous avions convenu qu'ils viendraient nous chercher et comme nous partions à 8h30, nous en profitions pour laisser nos bagages et nous enregistrer au Mövenpick. En entrant dans l’hôtel, c’était comme si vous étiez sur une autre planète, qu’il s’occupait de tout, que c’était le luxe maximum et que beaucoup de gens travaillaient là-bas (ce qui a un peu atténué mon sentiment de culpabilité). À la réception, on nous a donné la chambre sur place et en plus, on nous a donné une meilleure chambre que celle que nous avions payée. Nous nous promenions dans l'hôtel, qui est énorme, et à l'heure convenue, nous sommes allés à la rencontre de Waleed d'Aswan Individual. Alors que nous étions dans le bateau en direction de la corniche, nous avons rencontré une felouque dans laquelle Mustafa se dirigeait et nous avons commencé à nous saluer avec un cri nu. Il était avec un autre groupe en visite autour de l'île.

Quand nous avons rencontré Waleed, il nous a dit que la voiture était sur le point d'arriver, je lui ai demandé s'il s'agissait d'une voiture climatisée et il m'a dit que c'était une nouvelle voiture. La voiture n'arrivait pas et Waleed était au téléphone nerveuse et hurlante. Finalement, la voiture est arrivée (elle était neuve et avait des sièges en cuir) et nous sommes allés au point de sortie du convoi qui se trouvait juste devant l'obélisque inachevé. Il y avait un bazar de voitures, d’entraîneurs et de vendeurs de rue. La police a vérifié les permis et au bon moment nous nous sommes tous retrouvés dans une ligne indienne. Quand nous avons quitté Assouan et sommes entrés dans le désert, tout le monde a commencé à accélérer à une vitesse telle que nous n’avions plus personne devant ni derrière. À travers la fenêtre, le paysage était sombre, la beauté du désert est particulière et à la fois étrange et la chaleur lui donnait l’air de mirages très étendus, vous permettant de voir des plans d’eau là où il n’y en avait pas. Alors que nous passions devant des voitures, nous en avons croisé une dont le conducteur était avec son bras et toute sa jambe par la fenêtre! Je pensais avoir vu un autre mirage, mais non, c'était réel. Et j'ai pensé que si j'expliquais cela, personne ne me croirait ... Dommage que cela ne me laisse pas le temps de prendre une photo.

Après presque trois heures, nous sommes arrivés à Abou Simbel. Il était deux heures à midi et nous avions deux heures pour faire la visite car à 16 heures le convoi est parti pour Assouan. Bien que nous soyons prêts à dépenser une chaleur épouvantable, étonnamment, un air très agréable et frais était en train de souffler et il n'y avait presque personne, la visite était très cool. L'entrée aux deux temples d'Abou Simbel coûte 100 L.E. (12 euros) et ne font pas de réductions pour les étudiants. Les guides ne peuvent pas entrer dans le temple, donc des explications doivent être faites à l'extérieur. Bien que nous n'ayons pas de guide, vous pouvez voir qu'avec l'entrée du temple, vous pouvez trouver une explication d'un guide officiel en anglais. Nous sommes entrés dans l'enceinte et sommes allés chercher le guide. Il nous a dit que pour 40 L.E. plus (4,80 euros) nous a donné une explication plus détaillée et la vérité est que puisque nous étions assis sur un banc à l’ombre et que nous avions l'air très frais, nous avons dit oui. Quoi qu'il en soit, il s’est avéré être une arnaque, car nous avons fait une explication dans notre plan… fiuuuaauuuung! La vérité est que je n'avais pas envie d'argumenter pour 4 euros et que je souffrais parce que je ne voulais pas perdre de temps à argumenter et qu'en fin de compte tous les autocars que nous étions venus voir et voir le monument avec tout le roc, nous le payions et nous courions .

Pin
Send
Share
Send