Amérique

Escapade à Valladolid, Ek'Balam et le cenote Dzinup de Tulum

Pin
Send
Share
Send


Ce n’est pas non plus que nous ayons passé une bonne journée tôt ce matin-là, mais à huit heures du matin, nous attendions déjà un taxi ou le bus (qui, soit dit en passant, ne sont connectés que deux par jour). Tulum avec la plage) passera par. Comme prévu, au bout de cinq minutes, un taxi nous a conduits à la gare routière pour les 50 pesos stipulés.

Il y a sept meilleurs bus Quoi reliez Tulum quotidiennement à Valladolid en seulement une heure et quarante minutes et plusieurs plus d'une seconde. À neuf heures dix, il partit ensuite, mais d'abord nous avons décidé de retourner chez Charlie pour un petit déjeuner.

Ils nous ont mis dans le bus Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal. C'était très amusant de la voir tournée vers la Mexicaine, surtout quand elle a entendu «Jonesy» traduit par «Jonsito». Le trajet est devenu assez court et une heure et demie plus tard, nous avons commencé à entrer à Valladolid. La vérité est qu'au début je me suis un peu découragé, car les bâtiments à la périphérie de la ville étaient exactement les mêmes que ceux de Tulum ou de n'importe quelle ville mexicaine et j'ai commencé à penser que cette escapade nous avait peu servi, mais tout a changé Combien nous allons au centre.

La gare de Bus de Valladolid est un couple de écuries de la place centrale. Ce qui frappe le plus, ce sont les couleurs vives des bâtiments de la zone historique qui, avec le contraste du ciel bleu et radieux, se distinguaient encore plus. Il faisait beau et très chaud, mais je m'en fichais, car nous étions de nouveau dans le Yucatan.

Près de Valladolid, il y a plusieurs lieux d'intérêt à visiter et, selon les goûts de chacun, la première chose que nous avons faite a été d'aller à visiter les ruines d'Ek'Balam. Ce site est situé à environ trente minutes de Valladolid et pour ne pas perdre beaucoup de temps, nous avons négocié avec un chauffeur de taxi qui s’était arrêté sur la place de la cathédrale. Au début, il nous a demandé de payer 300 pesos, d'attendre une heure et de nous ramener, mais à la fin, après avoir négocié avec lui, il nous a pris 250 pesos.

Les ruines d'Ek'Balam 'Jaguar Noir«Ce sont les dernières découvertes dans le Yucatan et certaines parties sont encore en cours de fouille. À l'entrée, plusieurs hommes vous donnent une petite explication de ce que l'on peut voir sur le site pour tenter de faire la visite guidée avec l'un d'entre eux. Ils nous ont expliqué que les archéologues leur avaient appris à pouvoir faire les visites et à se nourrir.

En entrant sur le site, ce qui attire le plus l'attention, c'est l'Acropole, un bâtiment pyramidal situé au bout de l'enceinte et d'une hauteur considérable. À mi-hauteur, et protégé par une palapa, se trouve "le trône", qui a la forme d'une mâchoire de jaguar et, pense-t-on, la porte du tombeau du roi Ukit-Kan-Lek-Tok. Au sommet de la pyramide, vous pouvez voir des vues spectaculaires, avec la jungle partout.

En plus de tout dans le palais principal, nous avons rencontré Barbara, une fille des États-Unis qui vivait à Madrid depuis un an et partageait un appartement avec une femme catalane. J'étais au Mexique en train de voyager seul dans la région avec une voiture de location. Nous parlions avec elle et elle nous a dit qu'elle irait à Progreso et que si nous voulions l'accompagner, nous avons refusé l'invitation car nous avions d'autres projets pour cette journée (et la chambre de Tulum était déjà payée). Dans les ruines d'Ek'Balam, vous pouvez également voir un petit terrain de jeu et deux temples identiques appelés "les jumeaux".

Lorsque nous avons quitté les ruines, nous sommes allés acheter de l'eau fraîche dans un petit poteau qui était là et nous avons vu un garçon avec un boa constrictor de deux mètres de long proposant de prendre des photos avec elle à qui il avait donné des poids. Les serpents ne me font pas peur, mais je n'avais pas envie de me planter le virus. Nous lui parlions et il nous a dit que le boa s'appelait (attention à son nom) "pitito" et qu'il était encore très jeune. Hé hé! La vérité est que le nom m'a rendu très drôle.

Nous sommes montés dans le taxi et en une demi-heure, il nous a laissés dans le Plaza Mayor de Valladolid. Comme il était une heure de l'après-midi et qu'il faisait très chaud, nous avons cherché le collectif qui a conduit au cenote de Dzinup, qui est à environ dix minutes du centre ville. Le problème était que l'arrêt de bus qui s'y rendait l'avait changé récemment et personne ne savait comment nous dire exactement où il se trouvait. À la fin, après avoir monté et descendu pendant un moment sous le soleil brûlant, nous avons constaté que le véhicule s’arrêtait devant la gare routière. Le groupe nous a coûté 20 pesos (1,20 €) par personne et cela n'arrive pas très souvent.

En réalité, le cénote ne s'appelle pas Dzinup. Dzinup est le nom de la ville où il y a deux cenotes le X 'keken et le Samulá. Nous sommes allés à X'keken, cenote caverneux dans lequel vous vous baignez parmi les stalactites. Les installations sont moins complètes que celles d'Ik'kil, mais malgré cela, il y a des vestiaires où l'on peut être changé et une salle de bain (sans douche). L'entrée, creusée dans la roche, est un peu rudimentaire et pour y entrer, il faut y aller avec précaution car la bouche passe de deux mètres à un mètre et vingt, il faut donc faire attention à ne pas glisser avec la roche mouillée et Ne faites pas face à l'inégalité de l'entrée.

Pin
Send
Share
Send